Missions terrain 2019

Missions terrain 2019.

Vérification de l’aide reçue, étude des besoins, préparation des nouveaux projets.

En 2019, nous étions dans 10 régions différentes de l’Ukraine :

  • Au mois d’avril, nous avons visité les régions de Donetsk et Louhansk ainsi que les villes de Melitopol et de Dnipro.
  • Au mois d’août, nous avons poursuivi l’étude de situation dans la région de Louhansk, ensuite, nous avons visité la maternité de Kyiv et les hôpitaux des régions de Rivné, Ivano-Frankivsk, Lviv, Tchernivtsi
  • Au mois de décembre, nous avons visité le centre spécialisé pour les personnes avec des maladies mentales de Jitomir , le centre d’addictologie de Dnipro et un hôpital de Dnipro qui a entamé les travaux de rénovation et recherche de l’aide pour palier au budget insuffisant

Régions de Donetsk et Louhansk. Projet « Aide pour l’Est ».

Au mois d’avril, nous avons continué notre étude des établissements médicaux et structures d’aide à la population civile des régions de Donetsk et Louhansk, sinistrées par la guerre.

Mission au rythme intense avec beaucoup de km parcourus, visites jusqu’à tard dans la soirée et des levées matinales, 4-5h de sommeil mais l’objectif fixé est atteint !

Nous avons visité les hôpitaux mobiles militaires, la maternité de Kramatorsk, l’internat psycho-neurologique de Nyjné, les hôpitaux ambulatoires, l’hôpital régional de traumatologie de Lyman, le centre de cure de Soledar, les cabinets dentaires de Karlivka…

Les hôpitaux mobiles militaires. En plus de prise en charge des blessés, ils sont devenus des points d’aide médicale gratuite pour la population civile de cette zone sinistrée par la guerre. Installés au début comme complètement mobiles dans les tentes, ils se sont sédentarisés en partie depuis grâce à la ligne de front stable. Ils ont pris des locaux des anciens hôpitaux civils ou ont partagé avec eux le même bâtiment tout en gardant une partie mobile avec les tentes.

Ces hôpitaux ont demandé de l’aide pour améliorer les conditions de séjours des patients. Certains demandaient une aide conséquente suite à leur projet d’installation permanente (comme c’est le cas de Marioupol, d’autres pour couvrir des besoins ponctuels ). Juste après cette visite, 2 camions humanitaires ont été envoyés avec des lits médicalisés, matelas, adaptables, brancards, meubles, appareil de radio, pousse-seringues ainsi que divers consommables médicaux et pansements. Une partie de l’aide est arrivée à ces hôpitaux.

hôpitaux mobiles militaires

hôpitaux mobiles militaires
hôpitaux mobiles militaires
hôpitaux mobiles militaires
hôpitaux mobiles militaires
hôpitaux mobiles militaires
hôpitaux mobiles militaires
hôpitaux mobiles militaires
hôpitaux mobiles militaires
hôpitaux mobiles militaires
hôpitaux mobiles militaires
hôpitaux mobiles militaires
hôpitaux mobiles militaires
hôpitaux mobiles militaires
hôpitaux mobiles militaires hôpitaux mobiles militaires hôpitaux mobiles militaires hôpitaux mobiles militaires hôpitaux mobiles militaires hôpitaux mobiles militaires hôpitaux mobiles militaires hôpitaux mobiles militaires hôpitaux mobiles militaires hôpitaux mobiles militaires hôpitaux mobiles militaires hôpitaux mobiles militaires hôpitaux mobiles militaires

Maternité de Kramatorsk. Elle a été choisie pour devenir la seule maternité du niveau 3 de la région de Donetsk (pour remplacer celle de Donetsk, qui se trouve sur le territoire hors de contrôle des autorités ukrainiennes depuis 2014). Bien qu’elle manque encore beaucoup d’équipements, elle devra assurer la prise en charge de ce niveau.

Nous l’aidons depuis 2018. Elle a reçu des lits médicalisés, meubles, consommables médicaux et produits d’hygiène ainsi que la couveuse et la table de réanimation néonatale.

maternité de Kramatorsk

maternité de Kramatorsk
maternité de Kramatorsk
maternité de Kramatorsk
maternité de Kramatorsk
maternité de Kramatorsk
notre frencn touch )
maternité de Kramatorsk
maternité de Kramatorsk
maternité de Kramatorsk maternité de Kramatorsk maternité de Kramatorsk maternité de Kramatorsk maternité de Kramatorsk notre frencn touch ) maternité de Kramatorsk maternité de Kramatorsk

L’internat psycho-neurologique de Nyjné se trouve à seulement 5 km de la ligne de démarcation. Cet établissement s’est retrouvé dans la zone des bombardements en 2014 et se souvient des périodes quand les pensionnaires et le personnel se terraient au sous-sol et mangeait les restes de pommes de terres. Malgré la proximité de la zone d’affrontements, cet établissement accueille 150 patients, pour la plupart abandonnés par leurs familles. Nous les aidons depuis 2018. Nous avons assisté à la livraison de notre aide à cet établissement. Une chaine nationale ukrainienne en a fait un reportage:

https://youtu.be/Nt-tyxWRHUM

internat psycho-neurologique de Nyjné

internat psycho-neurologique de Nyjné
internat psycho-neurologique de Nyjné
internat psycho-neurologique de Nyjné
internat psycho-neurologique de Nyjné
internat psycho-neurologique de Nyjné
internat psycho-neurologique de Nyjné
internat psycho-neurologique de Nyjné
internat psycho-neurologique de Nyjné
internat psycho-neurologique de Nyjné
internat psycho-neurologique de Nyjné internat psycho-neurologique de Nyjné internat psycho-neurologique de Nyjné internat psycho-neurologique de Nyjné internat psycho-neurologique de Nyjné internat psycho-neurologique de Nyjné internat psycho-neurologique de Nyjné internat psycho-neurologique de Nyjné internat psycho-neurologique de Nyjné

Les hôpitaux ambulatoires proches de la zone d’affrontements. En très mauvais état semblent être des vestiges d’un autre temps avec les façades défraichis, couloirs vides et les affiches de prévention contre les méfaits d’alcool de l’époque soviétique. Dans ces zones, la majorité de la population restante sont des personnes âgées et dépendantes. Ces hôpitaux prodiguent des soins basiques (comparables à ceux des généralistes et infirmières) et sont les seuls points d’accès aux soins pour la partie la plus pauvre de la population locale. Les sets des soins et les équipements basiques sont distribués par les ONG internationaux pour améliorer leur situation.

L’hôpital régional de traumatologie de Lyman. Travaillant à l’hôpital de traumatologie de Donetsk avant la guerre, après la prise de la ville par les unités armées prorusses en avril 2014, une partie des médecins de cet hôpital décide de fuir la zone « séparatiste ». De là est né le projet de création d’un nouvel hôpital pour palier à la perte de ce seul établissement régional de niveau 3, devenu hors de contrôle des autorités ukrainiennes. Leurs collègues des autres hôpitaux de Donetsk qui ont fui aussi ce nouvel ordre imposé et l’insécurité ont rejoint ce projet par la suite. Les locaux abandonnés de l’ancien hôpital de cheminots de Lyman ont été choisis pour ce nouvel hôpital. Ouvert à Lyman en avril 2015, il a bénéficié de financement des budgets local et régional et surtout de l’aide humanitaire. Nous l’aidons depuis le début avec des meubles, équipements, lits médicalisés, orthèses et consommables médicaux. Le service de neurochirurgie est très efficace à Lyman. Même si le personnel déplore le manque des équipements adéquates dont ils étaient équipés avant la guerre. Ils ont le savoir-faire, l’expérience et l’espoir que les choses finiront par s’arranger.

hôpital de traumatologie de Lyman

hôpital de traumatologie de Lyman
hôpital de traumatologie de Lyman
hôpital de traumatologie de Lyman
hôpital de traumatologie de Lyman
hôpital de traumatologie de Lyman
hôpital de traumatologie de Lyman
hôpital de traumatologie de Lyman
hôpital de traumatologie de Lyman
hôpital de traumatologie de Lyman
hôpital de traumatologie de Lyman
hôpital de traumatologie de Lyman
hôpital de traumatologie de Lyman hôpital de traumatologie de Lyman hôpital de traumatologie de Lyman hôpital de traumatologie de Lyman hôpital de traumatologie de Lyman hôpital de traumatologie de Lyman hôpital de traumatologie de Lyman hôpital de traumatologie de Lyman hôpital de traumatologie de Lyman hôpital de traumatologie de Lyman hôpital de traumatologie de Lyman

Le sanatorium spéléologique « Symphonie de sel » de Soledar. Etudiant le projet d’aide aux enfants des zones « grises » se trouvant près de la zone des confrontations, nous avons reçu la proposition de ce sanatorium de visiter leurs locaux pour organiser les cures des enfants avec des maladies respiratoires et problème de thyroïde. Suite à l’étude sur place, leur établissement n’était pas retenu (manque d’infrastructures pour organiser le séjour des enfants correctement etc) mais la beauté du site, ouvert aux curistes et touristes (entrée payante) est indéniable. Situé dans une ancienne mine de sel à 300m de profondeur, ce site est à visiter absolument si vous êtes de passage à Soledar! Avant la guerre, une salle de cette mine était utilisée pour l’organisation des concerts symphoniques dans le projet austro-ukrainien. La mine de sel offrait une qualité acoustique exceptionnelle.

sanatorium « Symphonie de sel », Soledar

sanatorium « Symphonie de sel », Soledar
sanatorium « Symphonie de sel », Soledar
sanatorium « Symphonie de sel », Soledar
sanatorium « Symphonie de sel », Soledar
sanatorium « Symphonie de sel », Soledar
sanatorium « Symphonie de sel », Soledar
sanatorium « Symphonie de sel », Soledar
sanatorium « Symphonie de sel », Soledar
sanatorium « Symphonie de sel », Soledar
sanatorium « Symphonie de sel », Soledar
sanatorium « Symphonie de sel », Soledar
sanatorium « Symphonie de sel », Soledar
sanatorium « Symphonie de sel », Soledar
sanatorium « Symphonie de sel », Soledar
sanatorium « Symphonie de sel », Soledar
sanatorium « Symphonie de sel », Soledar
sanatorium « Symphonie de sel », Soledar
sanatorium « Symphonie de sel », Soledar sanatorium « Symphonie de sel », Soledar sanatorium « Symphonie de sel », Soledar sanatorium « Symphonie de sel », Soledar sanatorium « Symphonie de sel », Soledar sanatorium « Symphonie de sel », Soledar sanatorium « Symphonie de sel », Soledar sanatorium « Symphonie de sel », Soledar sanatorium « Symphonie de sel », Soledar sanatorium « Symphonie de sel », Soledar sanatorium « Symphonie de sel », Soledar sanatorium « Symphonie de sel », Soledar sanatorium « Symphonie de sel », Soledar sanatorium « Symphonie de sel », Soledar sanatorium « Symphonie de sel », Soledar sanatorium « Symphonie de sel », Soledar sanatorium « Symphonie de sel », Soledar

Durant notre mission nous avons vu également des cabinets dentaires mobiles financés par des bénévoles et comptabilisant plus de 40 000 patients, depuis le début du conflit (2014-2019). Ce sont des dentistes-bénévoles qui font des rotations d’une à deux semaines lors de leurs congés. La zone d’affrontements est toute proche, les bénévoles ont transformé une des maisons abandonnées en cabinet dentaire, comportant un coin repos et une chambre. Autour de la maison sont stationnées des camionnettes aménagées en cabinets dentaires.

Les conditions de vie dans ces zones sinistrées par la guerre avec le stress engendrent de mauvaise nutrition et l’absence de prise en charge médicale adéquate. Ceci occasionne des problèmes dentaires importants. Par conséquent, ces 9 cabinets dentaires soignent des clients 7j/7j jusqu’à des heures très tardives (4 sont en permanence à Karlivka, les autres se déplacent tout le long de la ligne de démarcation en fonction des besoins).

Dans les mêmes locaux, il y a une pièce destinée à la radio « Trident FM », qui fonctionne également grâce aux volontaires afin de contrer les puissantes fréquences des radios russes/prorusses qui règnent dans cette région. Ceci contribue à un apport modique dans la contrepropagande.

cabinets dentaires mobiles

cabinets dentaires mobiles
cabinets dentaires mobiles
cabinets dentaires mobiles
cabinets dentaires mobiles
cabinets dentaires mobiles
cabinets dentaires mobiles
cabinets dentaires mobiles
cabinets dentaires mobiles
cabinets dentaires mobiles cabinets dentaires mobiles cabinets dentaires mobiles cabinets dentaires mobiles cabinets dentaires mobiles cabinets dentaires mobiles cabinets dentaires mobiles cabinets dentaires mobiles

Au mois d’août, nous avons complété notre étude de terrain par 2 jours passés dans la région de Louhansk.

Arrivés à Sievierodonetsk, la nouvelle capitale régionale (la ville de Louhansk est dans la zone « séparatiste » actuellement) et après avoir posé les valises dans l’hôpital militaire mobile qui fera notre point de chute pendant ce séjour, nous avons rencontré les représentants du Département de la protection sociale régionale ainsi que de l’association qui milite pour les droits des personnes avec un handicap.

Beaucoup de questions et problèmes ont été abordés lors de cette rencontre et avec un plan d’action conjoint dressé afin d’agir directement auprès des personnes en difficultés.

Sievierodonetsk

Sievierodonetsk
Sievierodonetsk

Ensuite, nous sommes partis sur les routes de Louhansk (en très mauvais état !) vers le check point de Stanitsa Louhanska.

Ce check point était au cœur des préoccupations des acteurs humanitaires internationaux car c’était le seul point de passage entre le territoire sous le contrôle gouvernemental et « les zones séparatistes » pour toute la région de Louhansk. Ici, la rivière Siverskyi Donets a fait office de frontière naturelle entre les forces opposées. En 2014 et début 2015, tous les ponts enjambant cette rivière ont été détruits ou minés. Comme celui de Stanitsa Louhanska, fortement endommagé par des explosions en mars 2015, ses décombres étaient utilisés pour le passage d’environ de 8000 civils par jour (plus de 13000 par jour en 2019). Des passerelles en bois ont été mises en place en urgence. Cette construction sera consolidée en 2017 par la Croix Rouge, mais la solution restait précaire. Seulement par un passage pédestre. Ses écarts de niveau occasionnaient de nombreuses souffrances et même des décès dans la file d’attente lié à son insécurité. Sous la pression internationale, la construction d’un nouveau pont a été achevée en novembre 2019 ce qui facilite le passage entre les deux rives.

l’histoire du pont de check-point Stanitsa Louhanska en quelques photos

l’histoire du pont de check-point Stanitsa Louhanska en quelques photos
l’histoire du pont de check-point Stanitsa Louhanska en quelques photos
l’histoire du pont de check-point Stanitsa Louhanska en quelques photos
l’histoire du pont de check-point Stanitsa Louhanska en quelques photos
l’histoire du pont de check-point Stanitsa Louhanska en quelques photos
l’histoire du pont de check-point Stanitsa Louhanska en quelques photos
l’histoire du pont de check-point Stanitsa Louhanska en quelques photos
l’histoire du pont de check-point Stanitsa Louhanska en quelques photos l’histoire du pont de check-point Stanitsa Louhanska en quelques photos l’histoire du pont de check-point Stanitsa Louhanska en quelques photos l’histoire du pont de check-point Stanitsa Louhanska en quelques photos l’histoire du pont de check-point Stanitsa Louhanska en quelques photos l’histoire du pont de check-point Stanitsa Louhanska en quelques photos l’histoire du pont de check-point Stanitsa Louhanska en quelques photos

A Stanitsa Louhanska nous avons visité l’hôpital qui prend les patients des 2 côtés de la zone d’affrontements (beaucoup de gens du territoire dit « séparatiste » y vont pour se soigner ou pour vacciner leurs enfants). Cet hôpital a eu le financement de la Croix Rouge pour rénover une partie de ses locaux et il reçoit aussi de leur part des médicaments en aide humanitaire. Dans les locaux sont hébergés également un cabinet de prise en charge des victimes de violences sexuelles financé par l’ONU ainsi que l’équipe mobile des paramédicaux bénévoles. Renforcés par les médecins spécialisés (gynécologues, pédiatres etc) , ils font des déplacements dans les endroits reculés ou le long de la zone des affrontements afin d’apporter l’assistance médicale nécessaire aux habitants.

Cet hôpital a reçu notre aide à plusieurs reprises, essentiellement en consommables médicaux, pansements, produits d’hygiène, etc. Il espère la continuité de notre aide.

Stanitsa Louhanska

Stanitsa Louhanska
Stanitsa Louhanska
Stanitsa Louhanska
Stanitsa Louhanska
Stanitsa Louhanska
Stanitsa Louhanska
Stanitsa Louhanska
Stanitsa Louhanska
Stanitsa Louhanska
Stanitsa Louhanska
Stanitsa Louhanska
Stanitsa Louhanska
Stanitsa Louhanska
Stanitsa Louhanska
Stanitsa Louhanska
Stanitsa Louhanska
Stanitsa Louhanska
Stanitsa Louhanska
Stanitsa Louhanska
Stanitsa Louhanska
Stanitsa Louhanska
Stanitsa Louhanska Stanitsa Louhanska Stanitsa Louhanska Stanitsa Louhanska Stanitsa Louhanska Stanitsa Louhanska Stanitsa Louhanska Stanitsa Louhanska Stanitsa Louhanska Stanitsa Louhanska Stanitsa Louhanska Stanitsa Louhanska Stanitsa Louhanska Stanitsa Louhanska Stanitsa Louhanska Stanitsa Louhanska Stanitsa Louhanska Stanitsa Louhanska Stanitsa Louhanska Stanitsa Louhanska Stanitsa Louhanska

En route, nous avons visité l’hôpital de Schastya. La ville de Schastya est brièvement passé sous contrôle partiel des « forces séparatistes » (mai – mi-juin 2014). Après la reprise de contrôle par le gouvernement ukrainien, la ville a subi des nombreuses attaques en 2014 et 2015 avec la diminution progressive de leur intensité en 2016 (3 attaques), la situation s’est stabilisée depuis 2017.

Elle reste dans la zone d’insécurité, dû à la présence de la centrale électrique convoitée par 2 parties du conflit.

 Nous avons commencé notre aide à l’hôpital en 2015, en fournissant du matériel pour son service de réanimation. Il a bénéficié également du soutien des autres ONG pour les travaux de sa rénovation partielle.

Schastya (région de Louhansk)

Schastya (région de Louhansk)
Schastya (région de Louhansk)
Schastya (région de Louhansk)
Schastya (région de Louhansk)
Schastya (région de Louhansk)
partie renovée
Schastya (région de Louhansk) Schastya (région de Louhansk) Schastya (région de Louhansk) Schastya (région de Louhansk) Schastya (région de Louhansk) partie renovée

Afin de mieux cibler les personnes dans le besoin, nous avons rencontrés les acteurs humanitaires du terrain : CIMIC, bénévoles, représentant du Ministère des territoires temporairement occupés et des déplacés internes etc.

Des réunions de travail ont eu lieu avec les acteurs de ce projet. Il nous aurait été difficile à le mener efficacement sans soutien de nos différents partenaires /appuis sur place. Car notre mission est d’aider efficacement les gens qui vivent et travaillent dans ces zones qui restent dangereuses ainsi que les structures médicaux et sociaux locaux.

Emmener de l’aide humanitaire dans les hôpitaux comme celui de Krasnohorivka qui était bombardé à maintes reprises a une partie de ses locaux détruits. Son personnel continue de soigner les habitants qui ont décidé d’y rester…  La majorité de gens qui y restent n’ont pas d’autre choix (âge, handicap, membres de familles dépendants, peur de quitter sa maison etc). Pour y accéder depuis la zone plus sécurisée, il faut passer par une route qui se trouve dans la zone de tirs des « séparatistes ». Donc ici, l’aide de CIMIC (coopération civilo-militaire) est cruciale pour la sécurité.

Ce n’est pas notre première mission dans ces régions et le constat reste malheureusement le même.  Cette région, qui reste toujours sous tension, n’a pas encore trouvé le niveau acceptable, ni dans la sphère médicale, ni dans l’aide aux déplacés internes, aux gens vivants près de la zone de démarcation ainsi qu’aux personnes dépendantes qui restent le plus souvent dans ces zones à risques.

Notre aide reste donc importante et nous continuons la recherche des partenaires en France afin d’augmenter le volume d’aide à ces régions.

Nous aidons les régions de Louhansk et Donetsk depuis 2014. Plus de 50 établissements médicaux et sociaux ont pu bénéficier de notre aide.

Tout en poursuivant notre aide à ces structures, nous allons étudier le projet d’aide en organisation de suivi médical des enfants des zones proches de la ligne des affrontements ainsi que les colonies de vacances pour eux lors des grandes vacances scolaires.

Melitopol (région de Zaporijia).

Un nouveau grand projet humanitaire. Nous avons visité 3 établissements médicaux de Melitopol (sud de l’Ukraine) : la maternité polyclinique et l’hôpital des soins intensifs qui était en cours de travaux de modernisation.

Le reportage d’une chaine télévisée locale sur notre visite: https://www.youtube.com/watch?v=T5UjxvuR550

Nous avons déjà fourni quelques équipements médicaux (cabinet de radiologie, lampe scialytique etc) ainsi que des lits médicalisés, des meubles pour ces hôpitaux.

La ville compte beaucoup sur la continuité de ce partenariat. Après notre étude sur le terrain, 2 autres camions d’aide ont été envoyés et l’hôpital était inauguré fin décembre 2019, bien qu’il y a encore pleins d’autres matériels et équipements qui manquent.

L’administration régionale de Zaporijia, est satisfaite de cette aide, nous a demandé d’élargir notre projet à toute la région de Zaporijia et a proposé son soutien dans le meilleur déroulement de cette coopération humanitaire.

Quelques photos de notre visite des hôpitaux de Melitopol. On voit une partie de notre matériel déjà en place (meubles, lits médicalisés, lampe scialytique etc) ainsi que les travaux de rénovation, achevés fin 2019.

visite des hôpitaux de Mélitopol

visite des hôpitaux de Mélitopol
visite des hôpitaux de Mélitopol
visite des hôpitaux de Mélitopol
visite des hôpitaux de Mélitopol
visite des hôpitaux de Mélitopol
visite des hôpitaux de Mélitopol
visite des hôpitaux de Mélitopol
visite des hôpitaux de Mélitopol
visite des hôpitaux de Mélitopol
visite des hôpitaux de Mélitopol
visite des hôpitaux de Mélitopol
visite des hôpitaux de Mélitopol
visite des hôpitaux de Mélitopol
visite des hôpitaux de Mélitopol
visite des hôpitaux de Mélitopol
visite des hôpitaux de Mélitopol
visite des hôpitaux de Mélitopol visite des hôpitaux de Mélitopol visite des hôpitaux de Mélitopol visite des hôpitaux de Mélitopol visite des hôpitaux de Mélitopol visite des hôpitaux de Mélitopol visite des hôpitaux de Mélitopol visite des hôpitaux de Mélitopol visite des hôpitaux de Mélitopol visite des hôpitaux de Mélitopol visite des hôpitaux de Mélitopol visite des hôpitaux de Mélitopol visite des hôpitaux de Mélitopol visite des hôpitaux de Mélitopol visite des hôpitaux de Mélitopol visite des hôpitaux de Mélitopol

Dnipro (région de Dnipropetrovsk)

Nous connaissons très bien cette région car nous l’aidons depuis 2015 et une vingtaine des établissements ont déjà reçu notre aide grâce à une étroite collaboration de notre association avec l’administration régionale de Dnipro.

Cette fois, nous avons visité l’EHPAD de 605 personnes afin de voir l’avancement des travaux de rénovation et notre aide déjà en place. En plus de personnes âgées il accueille les adultes avec un handicap car ils n’ont pas d’autres structures dédiées ni d’aménagements à domicile. Ce sont soit les personnes de plus de 18 ans qui arrivent dans cet EHPAD juste après avoir quitté leur maison-internat pour les enfants, soit les personnes qui ont perdu leurs capacités lors des maladies ou accidents.

Cet EHPAD était en état délabré il y a quelques années et les conditions de vie de ses patients 1/3 desquels sont alités étaient indécentes. Le passé soviétique qui voulait que ces personnes soient enfermées et oubliées par la société, cet état d’esprit n’est pas facile à changer rapidement. Pour le moment, les initiatives des changements émanent encore pour la plupart du temps des partenaires humanitaires étrangers.

En 2016, un programme humanitaire soutenu par le gouvernement allemand a proposé de rénover un des ailes de ce pensionnat. Le succès de ce projet était suivi par la rénovation d’autres ailes par les allemands et par le mécénat local. Nous avons rejoint ce projet pour équiper en lits médicalisés 203 patients alités ainsi que fournir d’autres meubles au pensionnat car il en avait grandement besoin. Lors de notre visite nous avons vu l’état d’avancement des travaux et notre aide déjà en place.

Le directeur de l’EHPAD nous a fait visiter les cuisines et c’était impressionnant car tout est fait sur place y compris le pain. Et cela malgré l’état vétuste du mobilier et appareils des cuisines…

Quel plaisir de voir ce projet et comprendre que nos efforts ont contribué à une nette amélioration des conditions de vie de ces quelques 200 patients alités !

EHPAD Dnipro

EHPAD 605 de résidants
EHPAD Dnipro
notre aide en place
EHPAD Dnipro
EHPAD Dnipro
EHPAD Dnipro
EHPAD Dnipro
EHPAD Dnipro
EHPAD Dnipro
EHPAD Dnipro
EHPAD Dnipro
EHPAD Dnipro
EHPAD Dnipro
EHPAD Dnipro
EHPAD Dnipro
EHPAD Dnipro
EHPAD Dnipro
EHPAD Dnipro
EHPAD Dnipro
EHPAD Dnipro
EHPAD 605 de résidants EHPAD Dnipro notre aide en place EHPAD Dnipro EHPAD Dnipro EHPAD Dnipro EHPAD Dnipro EHPAD Dnipro EHPAD Dnipro EHPAD Dnipro EHPAD Dnipro EHPAD Dnipro EHPAD Dnipro EHPAD Dnipro EHPAD Dnipro EHPAD Dnipro EHPAD Dnipro EHPAD Dnipro EHPAD Dnipro EHPAD Dnipro

Au mois de décembre nous avons visité le centre d’addictologie régionale de Dnipro. Nous l’avons aidé en 2016, en équipant son service de réanimation en lits médicalisés ainsi que certaines chambres et la salle de repos en meubles. La direction nous a montré notre aide qui est appréciée et maintenue en bon état par le personnel. Nous avons discuté également des changements conséquents dans la prise en charge de leurs patients avec l’abandon des pratiques soviétiques de criminalisation des personnes dépendantes qui avait le traitement plus punitif que médical.

Une fois de plus, ces changements ont été accompagnés par des programmes internationaux avec les divers partenariats entre ce centre et les structures occidentales.

centre d’addictologie de Dnipro

centre d’addictologie de Dnipro
centre d’addictologie de Dnipro
centre d’addictologie de Dnipro
centre d’addictologie de Dnipro
centre d’addictologie de Dnipro centre d’addictologie de Dnipro centre d’addictologie de Dnipro centre d’addictologie de Dnipro

Zdolbouniv (région de Rivné).

Nous avons visité le petit hôpital de Zdolbouniv de la région de Rivné.

Il a réussi à rénover en partie sa base matérielle : changements des sanitaires, du mobilier des chambres (aide humanitaire), installation d’un chauffage autonome au bois… mais son avenir reste incertain vu la présence du complexe hospitalier régional à proximité et la reforme médicale en cours. Nous avons étudié sa demande qui reste pour le moment en attente de la décision régionale sur la nouvelle structure du réseau médical.

hôpital de Zdolbuniv

hôpital de Zdolbuniv
hôpital de Zdolbuniv
hôpital de Zdolbuniv
hôpital de Zdolbuniv
hôpital de Zdolbuniv hôpital de Zdolbuniv hôpital de Zdolbuniv hôpital de Zdolbuniv

Lviv.

Notre arrivée à Lviv le 24 août correspondait à la fête d’indépendance de l’Ukraine. Donc avant les visites, nous avons participé à la commémoration au cimetière de Lytchakiv des héros ukrainiens qui luttaient pour l’indépendance de l’Ukraine pendant différents siècles de son histoire.

Ensuite, la colonne s’est dirigée vers l’hôpital militaire de Lviv pour remercier les militaires qui s’y soignent.

Quand la foule est parti, nous avons visité ce bel hôpital militaire que nous avons aidé en 2015 en lui fournissant entre autres des lits médicalisés.

A présent cet hôpital est assez bien équipé : des lits médicalisés européens (reçu en aide humanitaire évidemment) ont remplacé les lits soviétiques à ressorts, des salles d’opération sont rénovées et une grande satisfaction de voir des appareils radiologiques récents en nombre suffisant (c’est rare pour les hôpitaux d’état en Ukraine!).

Parmi les besoins exprimés, il y a un grand besoin de changements des brancards (les leurs datent d’après-guerre du 1945) ainsi que le remplacement du mobilier de la cantine (qui date des années 1960).

Ensuite, nous avons visité un camp de vacances de scouts, financés par notre association depuis 2015. Chaque année, 2 fois par an, un groupe de 40 enfants y passent des vacances gratuitement.

Ce sont les enfants orphelins, semi-orphelins ou ceux qui ont subis le stress à la suite de la guerre en Ukraine.

Lviv

Lviv
Lviv
Lviv
Lviv
Lviv
Lviv
Lviv
Lviv
Lviv
Lviv
Lviv
Lviv
Lviv
Lviv
Lviv
Lviv
Lviv
Lviv
Lviv Lviv Lviv Lviv Lviv Lviv Lviv Lviv Lviv Lviv Lviv Lviv Lviv Lviv Lviv Lviv Lviv Lviv

Yaremtché (région d’Ivano-Frankivsk)

Petit hôpital de Yaremtche avec la superbe vue sur les montagnes a sollicité notre aide pour rénover sa base matérielle.

Son service d’infections a été rénové récemment avec le financement d’une ONG turque.

Les besoins de remplacement de lits médicalisés, meubles et équipements sont évidents.

Cela sera très probablement un de nos projets pour la 2ème moitié de l’année 2020.

Yaremtché

Yaremtché
Yaremtché
Yaremtché
Yaremtché
Yaremtché
Yaremtché
Yaremtché
Yaremtché
Yaremtché
Yaremtché
Yaremtché
Yaremtché
Yaremtché
Yaremtché
Yaremtché
Yaremtché
Yaremtché Yaremtché Yaremtché Yaremtché Yaremtché Yaremtché Yaremtché Yaremtché Yaremtché Yaremtché Yaremtché Yaremtché Yaremtché Yaremtché Yaremtché Yaremtché

Tchernivtsy et sa région.

Nous aidons cette région depuis 2016 et plusieurs convois humanitaires ont été envoyés dans cette région.

Nous avons visité l’hôpital de Khotyn, l’hôpital de vétérans et l’hôpital militaire de Tchernivtsy qui ont déjà reçu notre aide durant les années précédentes ainsi que des nouveaux demandeurs : l’hôpital de Kitsman, le centre néonatal de Tchernivtsy et la maternité de Khotyn.

C’est un projet mené conjointement avec les administrations régionales et départementales, l’administration régionale nous a récompensé d’une médaille pour notre apport au développement des hôpitaux et structures sociales de la région.

réunion à l’administration régionale de Tchernivtsy

réunion à l’administration régionale de Tchernivtsy
réunion à l’administration régionale de Tchernivtsy
réunion à l’administration régionale de Tchernivtsy
réunion à l’administration régionale de Tchernivtsy
réunion à l’administration régionale de Tchernivtsy
réunion à l’administration régionale de Tchernivtsy réunion à l’administration régionale de Tchernivtsy réunion à l’administration régionale de Tchernivtsy réunion à l’administration régionale de Tchernivtsy réunion à l’administration régionale de Tchernivtsy

Hôpital de Khotyn. Plusieurs camions d’aide envoyés ont permis de rénover la base matérielle de cette hôpital de la zone rurale. Nous avons vu notre aide ainsi qu’un nouveau projet: l’aménagement de leur maternité qu’ils construisent depuis la fin des années 80. Donc c’est encore l’Ukraine soviétique qui a commencé les travaux mais la chute d’URSS et l’instabilité qui l’a suivie a mis ce projet en hibernation pour plusieurs décennies. Les travaux ont repris récemment et ce projet est enfin en phase finale.

Khotyn

Khotyn
Khotyn
Khotyn
Khotyn
Khotyn
Khotyn
Khotyn
Khotyn
Khotyn
Khotyn
Khotyn
Khotyn
Khotyn
Khotyn
Khotyn
Khotyn
Khotyn
Khotyn
Khotyn
Khotyn
Khotyn Khotyn Khotyn Khotyn Khotyn Khotyn Khotyn Khotyn Khotyn Khotyn Khotyn Khotyn Khotyn Khotyn Khotyn Khotyn Khotyn Khotyn Khotyn Khotyn

L’hôpital militaire et l’hôpital des vétérans de Tchernivtsy ont des missions et des patients différents mais peuvent se compléter en prenant en réhabilitation des militaires actifs. Hôpital militaire prend en charge des militaires cadres et les mobilisés ou les militaires sous contrat jusqu’à la fin de leur service. L’hôpital de vétérans quant à lui, prend les militaires en réhabilitation, militaires à la retraite, vétérans de 2-ème guerre mondiale, vétérans de la guerre soviétique en Afghanistan ainsi que  » les liquidateurs » de Tchernobyl.

Nous avons apporté une aide importante à ces hôpitaux en 2016-2019 en fournissant le matériel pour les services de réanimation, chirurgie, traumatologie, thérapie ainsi que des équipements chirurgicaux, par exemple, 2 grandes lampes scialytiques qu’on voit sur les photos.

projets realisés à Tchernivtsy

projets realisés à Tchernivtsy
projets realisés à Tchernivtsy
projets realisés à Tchernivtsy
projets realisés à Tchernivtsy
projets realisés à Tchernivtsy
projets realisés à Tchernivtsy
projets realisés à Tchernivtsy
projets realisés à Tchernivtsy
projets realisés à Tchernivtsy
projets realisés à Tchernivtsy
projets realisés à Tchernivtsy
projets realisés à Tchernivtsy
projets realisés à Tchernivtsy
projets realisés à Tchernivtsy
projets realisés à Tchernivtsy
projets realisés à Tchernivtsy projets realisés à Tchernivtsy projets realisés à Tchernivtsy projets realisés à Tchernivtsy projets realisés à Tchernivtsy projets realisés à Tchernivtsy projets realisés à Tchernivtsy projets realisés à Tchernivtsy projets realisés à Tchernivtsy projets realisés à Tchernivtsy projets realisés à Tchernivtsy projets realisés à Tchernivtsy projets realisés à Tchernivtsy projets realisés à Tchernivtsy projets realisés à Tchernivtsy

L’hôpital de Kitsman a entamé les travaux de rénovation en 2017 avec l’arrivée d’un nouveau chef d’hôpital de 34 ans. Ayant fait appel aux mécénats et ONG internationales, il a réussi à rénover une partie des locaux de son hôpital. Les administrations apportent leur soutien financier aussi mais les fonds sont largement insuffisants vu l’étendue des travaux (même la canalisation était à changer complétement). Les travaux avancent au rythme des donateurs. Plusieurs m3 de reste de carrelage sont donnés ? On fait la salle d’opération et peu importe que ce carrelage soit d’un rouge pétant. Il faut avancer ! Tourner la page de la stagnation post-soviètique et être acteur de la nouvelle réforme médicale qui a pour ambition de moderniser le secteur médical. Leur liste des demandes est longue, notre liste d’attente l’est aussi… Mais nous essaierons de faire tout notre possible afin de les encourager sur ce chemin !

hôpital de Kitsman

hôpital de Kitsman
hôpital de Kitsman
hôpital de Kitsman
hôpital de Kitsman
hôpital de Kitsman
hôpital de Kitsman
hôpital de Kitsman
hôpital de Kitsman
hôpital de Kitsman
hôpital de Kitsman
hôpital de Kitsman
hôpital de Kitsman
hôpital de Kitsman hôpital de Kitsman hôpital de Kitsman hôpital de Kitsman hôpital de Kitsman hôpital de Kitsman hôpital de Kitsman hôpital de Kitsman hôpital de Kitsman hôpital de Kitsman hôpital de Kitsman hôpital de Kitsman

Centre néonatal de Tchernivtsy est en plein travaux de rénovation des locaux. Ils ont fait appel à nous pour les aider à meubler ce service après les travaux et fournir une partie des équipements nécessaires

centre néonatal de Tchernivtsy

centre néonatal de Tchernivtsy
centre néonatal de Tchernivtsy
centre néonatal de Tchernivtsy
centre néonatal de Tchernivtsy
centre néonatal de Tchernivtsy
centre néonatal de Tchernivtsy centre néonatal de Tchernivtsy centre néonatal de Tchernivtsy centre néonatal de Tchernivtsy centre néonatal de Tchernivtsy

Kyïv.

Maternité régionale de Kyïv.

Grand bâtiment de la maternité régionale dont les services sont boudés par la population kiévienne vu sa base matérielle vétuste. Ceux qui en ont la possibilité, essayent de mettre de côté pour payer les prestations d’une maternité privée. Donc cette maternité accueille la clientèle des couches pauvres ainsi que des grossesses pathologiques ayant le personnel qualifié et certains nombres des équipements spécifiques qui sont absents dans les maternités privées. Dans ce contexte, la maternité a 2300 d’accouchements par an (peu pour l’établissement de son niveau), avec 70% des grossesses pathologiques et 40% d’accouchements par la césarienne.

Cette maternité manque de tout : lits médicalisés, meubles, équipements… Avec l’arrivée d’un nouveau chef de l’hôpital, elle cherche de l’aide pour sa transformation et la meilleure prise en charge de ses patientes.

maternité Kyïv

maternité Kyïv
maternité Kyïv
maternité Kyïv
maternité Kyïv
maternité Kyïv
maternité Kyïv
maternité Kyïv
maternité Kyïv
maternité Kyïv
maternité Kyïv
maternité Kyïv maternité Kyïv maternité Kyïv maternité Kyïv maternité Kyïv maternité Kyïv maternité Kyïv maternité Kyïv maternité Kyïv maternité Kyïv

Jitomir.

Est le dernier établissement visité, ce centre d’hébergement était destiné pour les personnes avec les maladies mentales.

Accueillant les hommes uniquement, ce centre offre des conditions de vie correctes pour 120 personnes accueillies. Situé dans la zone boisée de Jitomir, l’établissement possède quelques pavillons d’hébergement, sa propre cuisine, une petite ferme avec des cochons et le chauffage autonome au bois. Son plus grand problème est le manque de personnel pour les patients alités ainsi que des vêtements pour les gens souvent abandonnés par leurs familles. L’établissement veut également améliorer sa base matérielle médicale, car pour le moment le suivi médical est insuffisant se limitant à la prise de médicaments prescrits (sans suivi d’évolutions) et la création de cadre de vie rassurant.

internat specialisé pour les personnes avec des maladies mentales

internat specialisé pour les personnes avec des maladies mentales
internat specialisé pour les personnes avec des maladies mentales
internat specialisé pour les personnes avec des maladies mentales
internat specialisé pour les personnes avec des maladies mentales
internat specialisé pour les personnes avec des maladies mentales
internat specialisé pour les personnes avec des maladies mentales
internat specialisé pour les personnes avec des maladies mentales internat specialisé pour les personnes avec des maladies mentales internat specialisé pour les personnes avec des maladies mentales internat specialisé pour les personnes avec des maladies mentales internat specialisé pour les personnes avec des maladies mentales internat specialisé pour les personnes avec des maladies mentales

Comme vous pouvez le constater la mission 2019 aura été riche en rencontre humaine et de dossiers à instruire, tout ceci étant lié à votre aide. L’aboutissement de la réalisation de ces projets est bien évidement grâce et à vous. Nous remercions l’ensemble des donateurs d’AMC-FU pour leur générosité de dons car devant tant de détresse nous ne pouvons qu’être généreux.

Pour voir nos chiffres de convois humanitaires de 2019 : http://amc.ukr.fr/convois-humanitaires-2019-notre-annee-en-chiffres-et-photos/

Pour voir notre mission terrain de 2018 : http://amc.ukr.fr/mission-2018-ukraine/

______________________________________________________________________________________________

Vous êtes une structure de santé française, vous avez un projet de restructuration, de déménagement, de rénovation ou autre, et avez du matériel médical à donner ? Vous voulez que votre matériel trouve une deuxième vie dans le cadre d’un projet solidaire ? Vous voulez être sûre que vos dons soient utilisés à bon escient et voulez voir ce qu’ils deviennent ? Contactez-nous par e-mail : amc.huma@ukr.fr et nous établirons avec vous un projet d’aide à l’Ukraine ! Vous êtes une entreprise de production ou de vente du matériel médical où tout autre produit qui peut être utilisé pour aider les hôpitaux, écoles et populations civiles en Ukraine et vous voulez éviter la destruction de vos fins de séries, surstocks, invendus, retours etc. Tout en vous assurant de la bonne et transparente utilisation de vos dons? Contactez-nous pour proposer votre aide, nous aiderons les ukrainiens ensemble!

Solidairement vôtre,

Diana DOLS

Responsable de Projet d’Aide Humanitaire

port: (+33) 0667819823; e-mail: amc.huma@ukr.fr