Livraison de véhicules spécialisés et bus de ville.

Selon les estimations du ministère de la Santé ukrainien, chaque jour, l’Ukraine perd quinze ambulances. Ce chiffre élevé s’explique par les bombardements des hôpitaux et les tirs délibérés sur des ambulances qui interviennent pour sauver les vies des blessés sur le champ de bataille, lors d’opérations de déminage ou d’actions sur les territoires libérés.

Consciente de l’importance de ces besoins, AMC France-Ukraine a récemment acheminé 7 nouvelles ambulances, en plus des 81 envoyées depuis le 24 février 2022. Ces véhicules ont été donné par le collectif Solidarité ambulancière France-Ukraine. Quatorze ambulanciers français, membres de ce collectif, ont participé à l’acheminement de ces ambulances jusqu’à Lviv.

Leurs homologues ukrainiens ont pris le relai pour amener ces sept nouveaux véhicules médicaux dans la région de Donetsk, à destination des équipes d’évacuation de blessés opérant près de Soledar, Bahmout et Kramatorsk. Il s’agit du 5e convoi de SAFU. Nous remercions particulièrement nos partenaires d’Harmonie ambulance Groupe VYV Ambulances pour leur implication dans sa préparation. Le convoi suivant partira en avril. À cette occasion, les ambulanciers visiteront des établissements de santé et des centres d’urgence en Ukraine.

Or, le transport médical n’est pas la seule cible des frappes russes. Le parc de transport urbain est tout aussi fortement affecté par les bombardements. Les dégâts sont particulièrement notables dans la région de Kharkiv dont le centre administratif s’est retrouvé pratiquement démuni de tout moyen de locomotion municipal. Grâce au don de la mairie du Havre, AMC France-Ukraine a pu offrir à la ville de Kharkiv un bus et un véhicule de transport pour personnes à mobilité réduite.

Enfin, une importance accrue doit être accordée en ce temps de guerre au transport des personnes en situation de handicap. C’est pourquoi AMC France-Ukraine se réjouit particulièrement d’avoir pu livrer en Ukraine deux véhicules de transport de personnes à mobilité réduite (TPMR) provenant des dons de la mairie du Havre, de la ville de Bordeaux et Kéolis Bordeaux Métropole. L’un de ces deux véhicules a été affecté au service de transport municipal de Kharkiv, l’autre à l’association Invasport, qui s’occupe des sportifs handicapés. Ce dernier autobus, qui avait servi pour transporter une équipe de jeunes nageurs ukrainiens handisport, refugiés dans la région parisienne depuis le printemps 2022, a ainsi définitivement rejoint les sportifs ukrainiens.